La une

Agenda

Facebook

Twitter

Instagram

Octobre 2018

Novembre 2018

Février 2019

Mars 2019

Avril 2019

@QC_cinema

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

25 SEPT.

RT @nouveaucinema: DÉVOILEMENT DE PROGRAMMATION À 11H Du 3 au 14 octobre, découvrez du #nouveaucinema : en court métrage, long, fiction, do…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

25 SEPT.

RT @SARTEC_auteur: Entrevue à lire et à voir! Quand Chloé Robichaud rencontre Catherine Léger #auteure #auteur #scénariste #cinéma #télévis…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

25 SEPT.

RT @onf: Pascale Galipeau, fille de Pauline Julien, nous a accordé le privilège d’un message à cœur ouvert sur la mémoire de sa mère. Le vo…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

24 SEPT.

Suivez en direct le débat sur les arts et la culture organisé par la coalition La culture, le coeur du Québec →… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

24 SEPT.

RT @Wapikoni: Découvrez les témoignages de quelques cinéastes du Wapikoni mobile sur leur expérience et la création cinématographique comme…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

21 SEPT.

Ce soir, nous sommes au #CinémaModerne pour assister à l'avant-première du tout dernier film du réalisateur Maxime… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

21 SEPT.

RT @FilmsChristal: Yves, un poète à l’esprit rebelle, arrivera comme une tempête dans la vie de Dyane et de son fils, ce qui chamboulera le…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

21 SEPT.

RT @onf: Hallelujah, c'est l'anniversaire de #LeonardCohen! 😍 Célébrez sa mémoire grâce au court "Poen" (1967) de Josef Reeve, une relectur…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

21 SEPT.

Le film UNE COLONIE, premier long métrage de fiction de Geneviève Dulude De Celles, a remporté le Grand Prix de la… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

21 SEPT.

RT @Telefilm_Canada: Le @fcvq remet à Une colonie le Grand Prix de la compétition officielle! Félicitations à Geneviève Dulude De Celles et…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

20 SEPT.

RT @onf: Félicitations à nos réalisatrices et réalisateur ONFiens Alanis Obomsawin, Christy Garland et Charles Officer pour leur nomination…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

20 SEPT.

RT @Telefilm_Canada: Le portail Web Dames des vues est officiellement lancé! Très fiers d'être partenaire de cette initiative qui met nos t…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

19 SEPT.

Faire les choses autrement au #CinémaModerne. On aime. pic.twitter.com/6YmcSwpSQh

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

19 SEPT.

C'est CHIEN DE GARDE de la réalisatrice Sophie Dupuis qui représentera le Canada dans la course à l'Oscar du Meille… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

19 SEPT.

RT @Telefilm_Canada: Félicitations à Chien de Garde, le premier long-métrage de Sophie Dupuis, le choix du #Canada aux #Oscars2019! Quel in…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

19 SEPT.

RT @LP_Cinema: Chien de garde représentera le Canada aux Oscars dlvr.it/Qkk9cG pic.twitter.com/seM8tcVufV

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

19 SEPT.

RT @RIDM: 🏃‍♀️LE TEMPS FILE! Il ne reste que quelques jours à la prévente des passeports RIDM! Avez-vous le vôtre? Ils sont à 100$, faites…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

19 SEPT.

RT @la_SODEC: @la_SODEC, en collaboration avec les Rendez-vous @Qc_Cinema, @FestivalRegard et la @SARTEC_auteur, annonce le retour de Cours…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

19 SEPT.

RT @FCTMN: Notre programme de Mentorat relecture est ouvert ! Cette mouture offre un accompagnement court, ou long, selon les besoins du pr…

@québeccinéma

Retour
Québec Cinéma

4 questions à Saël Lacroix

Vendredi, 21 Octobre 2016

À l'occasion de la sortie en salles du documentaire Sur les traces d'Arthur de Saël Lacroix, noua avons posé quelques questions au scénariste et réalisateur à propos de son film. Pour les horaires de projection, consultez notre section VOIR LES FILMS.

Le personnage que vous décrivez dans votre film est méconnu. Comment en êtes-vous arrivé à vous intéresser à son destin ?

Comme je le dis en introduction du film, je suis le fils de Richard Lacroix, ami des premières heures d’André Montpetit. Les deux hommes se sont côtoyés de près, notamment au sein de l'Atelier libre de recherche graphique fondé par mon père au milieu des années 1960. J'ai donc appris tout jeune l’histoire de cet artiste que l’on surnommait « Arthur » et qui, après avoir épaté la galerie, avait mystérieusement disparu. Longtemps habité par ce récit, j’ai décidé en 2010 de partir à la recherche du fugitif et d'en faire un film. Voilà le point de départ du projet qui suscitait d’emblée de nombreuses questions: qui est André Montpetit? Est-il toujours vivant? Si oui, où est-il? Dessine-t-il encore? Pourquoi a-t-il pris cette décision radicale de couper les ponts avec son milieu alors qu’il en suscitait la pleine admiration?

Avez-vous rencontré Arthur ?

La clé de cette énigme se trouve dans le film. J’invite tous vos lecteurs venir la chercher. 😉

Parlez-nous de votre processus de recherches sur le sujet, et sur celui de votre film.

À priori, je connaissais de Montpetit ses affiches et sérigraphies éditées par la Guilde Graphique. Au terme d’innombrables heures passées à la bibliothèque et archives nationales, j’ai retracé toutes ses planches et dessins publiés dans les journaux et magazines de l’époque. À cela s’est ajouté de nouveaux témoignages et la découverte de plusieurs oeuvres originales conservées au fil des ans dans les tiroirs de particuliers. À chaque rencontre, le même constat s’imposait: André avait une sensibilité, un sens de l’observation, un esprit de provocation et un coup de crayon qui avaient profondément marqué les esprits. Ces gens qui l’avaient le mieux connu partageaient tous, 40 ans plus tard, cette même admiration, tout comme ce regret de l’avoir vu choisir l’ombre.

Au-delà de l'hommage que vous lui rendez, que pensez-vous que son parcours peut nous enseigner près de 50 plus tard ?

André Montpetit incarnait l’intégrité au sens où, toute sa vie, il n’a suivi qu’une seule voie: la sienne. Plusieurs demeureront incrédules face à ses choix vraisemblablement déraisonnables, mais au final, il sera resté fidèle à lui-même, jusqu’au bout. Il y a certainement là quelque chose d’admirable. Nous pouvons également tirer enseignement de sa profonde humilité, une posture si rare aujourd’hui. Nous sommes maintenant pris, plus que jamais, dans cette implacable logique de l’auto-promotion. Les réseaux sociaux y sont pour beaucoup. Notre façon de nous présenter nous-même prend dorénavant le pas sur nos réalisations, le discours supplante l’action. Montpetit était à l’antipode de cette tendance dominante et écrasante. Ce qu’il avait à nous offrir, c’était ses dessins, le reste n’avait aucune emprise sur lui. On peut peut-être y voir là, d’ailleurs, un facteur de son effacement progressif.

Sur les traces d’Arthur, dès le 21 octobre, 5 projections-événements à la Cinémathèque québécoise et un vernissage pour l’exposition : André Montpetit - Portrait d’un oublié de la nuit.

Long métrage documentaire écrit et réalisé par Saël Lacroix, 75 minutes, 2015, Québec, Canada. En version originale française - Production : Les films de Gary | Distribution : Les Films du 3 mars

André Montpetit dit « Arthur » est passé comme une étoile filante dans le paysage artistique québécois. Dessinateur hors pair à l’imagination débordante, il enflamme à la fin des années 1960 l’univers de l’affiche et de la bande dessinée avant de disparaître complètement. Si le mythe « Arthur » est bien vivant aujourd’hui, un mystère complet entoure le destin d’André Montpetit, l’homme. Est-il toujours vivant? Dessine-t-il encore? À travers une mosaïque d’œuvres inédites, de séquences animées originales et de témoignages de première main, le cinéaste Saël Lacroix lève le voile sur cette figure emblématique d’une époque, aujourd’hui oubliée de l’histoire.

Avec la participation de Nardo Castillo, Serge Chapleau, Robert Daudelin, Louis Forest, André Gladu, Claude Haeffely, Marc-Antoine Nadeau, Dorothy Todd Hénaut et Richard Lacroix, et les voix de Robin Aubert et Aubert Pallascio.

Par: Charles-Henri Ramond

Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer