La une

Agenda

Facebook

Twitter

Instagram

@QC_cinema

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

19 MARS

RT @SARTEC_auteur: @la_SODEC @Qc_Cinema @FestivalRegard @wgc @inis_mtl Bravo à Marie-Pier Dupuis, prix Meilleur scénario francophone, Matti…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

19 MARS

RT @elephantcineqc: Le nouveau film de Kim Nguyen, The Hummingbird Project, prendra l’affiche ce vendredi. Heureux mélange de drame, de thr…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

19 MARS

RT @RealisateursQc: Tenir tête de Mathieu Arsenault : un documentaire lumineux qui aborde sans tabou le trouble bipolaire à travers les par…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

19 MARS

RT @RC_Arts: Denis Villeneuve amorce le tournage du film Dune rc.ca/R150d5

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

18 MARS

RT @elephantcineqc: Genèse, de Philippe Lesage. Un film au parcours international impressionnant, précédé d’une rumeur très enthousiaste, a…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

18 MARS

RT @la_SODEC: Dévoilement des projets gagnants de Cours écrire ton court. bit.ly/2TLD3oT pic.twitter.com/Qi2VGjfj1H

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

13 MARS

RT @onf: 🎞️ À L'AFFICHE À #MONTRÉAL 🎞️ Identité, question nationale, Autochtones, environnement... Des Québécois(es) qui n’avaient pas enco…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

12 MARS

RT @LP_Cinema: Genèse: l'amour sans méfiance dlvr.it/R0XrTW pic.twitter.com/XnqXuVMQOW

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

12 MARS

LA FIN DES TERRES, le documentaire de Loic Darses et de l'@onf qui a clotûré les #RVQC avec brio, est désormais à l… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

11 MARS

RT @PCCQ_CineQC: Merci Micheline, tu es une marraine formidable !! #PCCQ #cinemaquebecois tvanouvelles.ca/2019/02/23/mic…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

11 MARS

RT @nonamyr: Touchant. Édifiant. Résiliant. « Dérive » un film de Chloé Cinq-Mars et David Uloth #CINÉMAQUÉBÉCOIS - Trois femmes et un deui…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

11 MARS

Cinéastes ! Il vous reste une semaine pour proposer votre court métrage documentaire pour la 9e édition de Cinéma s… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

11 MARS

RT @OFF_TLMEP: ENTREVUE - Kim Nguyen, créatif réalisateur québécois, parle de son film « Le projet Hummingbird », qui s’intéresse, par le t…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

11 MARS

TENIR TÊTE de Mathieu Arsenault fut présenté en #première aux #RVQC le 28 février dernier ! À voir #cinémaquébécois twitter.com/RP_pixelleX/st…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

08 MARS

RT @LesFilmsSeville: Célébrons les femmes fortes, inspirantes et talentueuses qui ont fait partie de l'univers cinématographique québécois…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

07 MARS

RT @FCTMN: Les femmes qui ont vu l'Ours, c'est l'équipe entièrement féminine d'Une colonie, réalisé par Geneviève Dulude-De celles et produ…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

02 MARS

Notre dernier Tapis bleu @Bell_FR avec LA FIN DES TERRES de Loïc Darses et l’ @onf ! #RVQC pic.twitter.com/eTaz1W1fIO

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

01 MARS

RT @benvalnad: «Il faut une rupture. Parce que, si on continue, on va juste échouer de nouveau.» Mon entrevue avec le réalisateur Loïc Dars…

@québeccinéma

Retour
Québec Cinéma

Au revoir André

Jeudi, 25 Août 2016

C’est avec tristesse que nous avons appris mercredi matin le décès à l’âge de 74 ans, d’André Melançon, comédien, auteur et réalisateur au talent exceptionnel qui restera dans les mémoires comme le « cinéaste de l’enfance », tant son travail en la matière aura laissé des traces indélébiles.

André Melançon débute en grand sa carrière au cinéma, à la fois comme comédien (magnifique homme libre dans Taureau de Clément Perron, entre autres), comme réalisateur de courts truculents (les fameux « Les Oreilles » mène l'enquête et Le Violon de Gaston, pour ne citer que ces deux-là), ou encore grâce à des premiers longs métrages qui feront date : Comme les six doigts de la main, récipiendaire du Prix du meilleur long métrage québécois remis par l’Association québécoise des critiques de cinéma en 1978) et le documentaire Les vrais perdants (1977).

Mais c’est en 1984, qu’il entre dans la légende en réalisant La guerre des tuques, le premier Conte pour tous qui résonne encore dans l’imaginaire de plusieurs générations. Luc, Sophie et leurs amis voyagent à travers le monde et deviennent les ambassadeurs du Québec. Melançon collaborera encore quatre fois à la célèbre série produite par Rock Demers : Bach et bottine, Fierro… l’été des secrets, Daniel et les Superdogs, dernier Conte qu’il réalisa en 2004, et La gang des hors-la-loi, le 24e film de la célèbre série dont il a cosigné le scénario.

Marquée par l’aisance de sa relation avec les enfants, avec qui il établissait une véritable connivence, la carrière d’André Melançon est un bel exemple d'éclectisme. Que ce soit au cinéma ou à la télévision, il se sera essayé à plusieurs genres, de la comédie au drame intimiste (Le lys cassé), en passant par le polar (Rafales, avec Marcel Leboeuf et Denis Bouchard) et en mettant en scène plusieurs œuvres télévisuelles d’importance comme Albertine en cinq temps de Michel Tremblay, ou Cher Olivier, qui retrace le parcours du maître de la comédie, Olivier Guimond, et dont il a également assuré la scénarisation et qui récolta pas moins de neuf Prix Gémeaux.

Aimé par les petits et les grands et unanimement reconnu de ses pairs, André Melançon avait vu en 2012 sa carrière récompensée du prix Albert-Tessier - la plus haute récompense québécoise en matière de cinéma -, et l’année suivante, il recevait l’insigne d’officier de l’Ordre national du Québec.

En 2013, lors de la 31e édition des RVCQ, alors qu’il était venu présenter en première mondiale Les trains de la vie, sa toute dernière réalisation, un hommage festif et émouvant lui était rendu en compagnie de plusieurs invités spéciaux. La prochaine édition des RVCQ sera dédiée à la mémoire de cet homme exceptionnel. 

Québec Cinéma avait à son tour souligné le talent exceptionnel en lui décernant le Jutra Hommage en 2015, tout juste après une bataille de neige tout aussi marquante. « Faites-nous rire, faites-nous pleurer ; c’est important. Faites-nous penser ; c’est important. Faites-nous rêver ; c’est essentiel. » Ces phrases si justement dites par André Melançon témoigneront pour certainement plusieurs années de la tendresse, de la sensibilité, de la fragilité et de la beauté qui habitait ce grand cinéaste de notre temps.

Photo d'en-tête : crédit : Vivien Gaumand | Vi Photographie

Album photo : Vivien Gaumand | Vi Photographie, Marc-André Lapierre et Mathieu Deshaies

Au revoir André_0 Au revoir André_1 Au revoir André_2 Au revoir André_3 Au revoir André_4 Au revoir André_5 Au revoir André_6 Au revoir André_7 Au revoir André_8 Au revoir André_9

Par: Charles-Henri Ramond

Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer