La une

Agenda

Facebook

Twitter

Instagram

@QC_cinema

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

25 JUIN

Une assistance record pour la 15e édition de la #TournéeQCC! bit.ly/2IIace2 #cinémaquébécois #Francophonie pic.twitter.com/KpWil1U76r

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

21 JUIN

Dans le cadre de la #JNPACanada nous vous proposons 5 documentaires importants et engagés qui vous donneront un écl… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

18 JUIN

RT @H264Distr: Après 3 ans de travail, h264 est fier d’annoncer la création d’un #agrégateur afin d’assurer une meilleure représentativité…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

17 JUIN

RT @onf: 🍁 MOIS NATIONAL DE L'HISTOIRE AUTOCHTONE 🦅 Gratuit sur #ONF.ca : "Naissance d'une famille" raconte les retrouvailles de trois sœur…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

17 JUIN

RT @Telefilm_Canada: 📣Avis à l'industrie - Téléfilm Canada finance trois projets de longs métrages de langue française 1- Écho à Delta de P…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

13 JUIN

RT @mbamtl: La première exposition solo d'Alanis Obomsawin dans un musée d'art canadien démontre que le talent de cette grande dame est loi…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

12 JUIN

François Lemieux, directeur de la #TournéeQCC et du #LabQCC, a eu la chance d'être invité par l'honorable… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

07 JUIN

RT @ctvm: Renée Beaulieu est nommée directrice des programmes d’écriture de @inis_mtl ctvm.info/renee-beaulieu… pic.twitter.com/yiXJQ1rahM

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

07 JUIN

RT @bctq_qftc: Le tournage du long-métrage #Ladéessedesmouchesàfeu sera #vert: «Tout ce qui est servi à la cantine est compostable, ce qui…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

07 JUIN

RT @Telefilm_Canada: Entrevue cinéma avec la réalisatrice primée à Cannes; #MoniaChokri! Son tout premier long métrage, La femme de mon frè…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

04 JUIN

RT @onf: Alanis Obomsawin a présenté le prix Iris de la meilleure réalisation et reçu une ovation, hier soir au Gala @Qc_Cinema 😍 → https:/…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

03 JUIN

[ 🏆 ] L’Iris de la Meilleure interprétation masculine dans un premier rôle est remis à Martin Dubreuil pour son int… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

02 JUIN

Le film autobiographique a remporté 5 Iris au Gala Artisans et au #GalaCinéma aujourd’hui, dont celui du prix du public !

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

02 JUIN

Après avoir récolté le plus grand nombre de nominations de l’histoire du #GalaCinéma, 1991 réalisé par… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

02 JUIN

Félicitations à Debbie Lynch-White qui remporte l’Iris de la Meilleure interprétation féminine dans un premier rôle… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

02 JUIN

@RicardoTrogi remporte l’Iris de la Meilleure réalisation pour 1991 (@LesFilmsSeville ) ! pic.twitter.com/iiaxd2IDVf

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

02 JUIN

Vous vous êtes prononcé et c’est 1991 (@LesFilmsSeville) que vous avez choisi comme récipiendaire de l’Iris Prix du… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

02 JUIN

LA CHUTE DE L'EMPIRE AMÉRICAIN (@LesFilmsSeville) de Denys Arcand produit par Denise Robert (Cinémaginaire) se méri… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

02 JUIN

@hugodumas @MarcCassivi @Marianne1Farley Il était éligible au Gala de l'an dernier !

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

02 JUIN

Yan Giroux et Guillaume Corbeil se partagent l’Iris du Meilleur scénario pour À TOUS CEUX QUI NE ME LISENT PAS ( Le… twitter.com/i/web/status/1…

Retour
Québec Cinéma

Un sac de billes: touchante épopée

Vendredi, 16 Juin 2017

Réalisé par Christian Duguay, Un sac de billes est un touchant drame historique qui saura n’en doutons pas rejoindre le coeur de toute la famille, tout en offrant un important rappel à l’histoire qui semble de plus en plus nécessaire.

Le roman de Joseph Joffo, classique de la littérature française écrit d’après sa propre histoire, avait déjà été adapté au cinéma par Jacques Doillon en 1975, dans ce qui restera encore longtemps comme l’une des plus belles histoires de l’enfance.

Situé dans la France occupée, le film relate l’odyssée dramatique vécue par Maurice et Joseph, deux frères juifs que leurs parents ont laissé partir de la maison pour les protéger du sort que l’envahisseur allemand leur réservait très certainement. Plongé dans des décors somptueux et habillé d’une reconstitution hors pair des décors et des , le récit nous démontre comment les deux garçons tentent de survivre aux horreurs de la Guerre, et ultimement de retrouver leur famille...

Le film, coproduit avec des partenaires français et québécois par Lyse Lafontaine, tout premier Iris Hommage au Gala des artisans, sort sur plusieurs écrans de la Province dès aujourd’hui. À ne pas rater.

Entretien avec Joseph Joffo

Comment le projet d’adaptation a-t-il vu le jour ? 

J’ai d’abord fait une rencontre fabuleuse avec le producteur Jean-Charles Lévy qui m’a permis de rencontrer Nicolas Duval de Quad. Très vite, il a été emballé par le projet. Après l’adaptation de Jacques Doillon il y a plus de quarante ans,je voulais vraiment qu’on raconte ma véritable histoire. Christian Duguay a signé des images d’une grande authenticité : je pense que mes lecteurs y seront sensibles.  

Avez-vous rencontré Christian Duguay très tôt ? Comment s’est passée cette rencontre ?

Cette rencontre a été un vrai bonheur ! Il m’a d’abord montré son film JAPPELOUP que j’ai beaucoup aimé. Ensuite, j’ai vu son film sur Hitler. On ne fait pas un film sur un tel sujet par hasard. Il m’a semblé être clairement l’homme de la situation, et je ne suis pas trompé.  

Avez-vous été sensible à son regard extérieur de Canadien sur les événements évoqués dans le film ? 

Il est le troisième oeil ! On a tous une vision différente de ce qui s’est passé pendant la guerre. Christian a été excellent car il a trouvé la juste mesure : il n’est excessif en rien et il a su rester objectif tout en apportant son point de vue d’auteur et de réalisateur.  

Que pensez-vous du rapport au père mis en avant par Christian Duguay ? 

Quand les enfants retrouvent le père, il donne une gifle à Jo, ce qui le stupéfait. Mon père avait connu les pogroms : c’était un dur qui avait vécu dans le Montmartre d’avant-guerre, qui me fait penser au Brooklyn des années 30 qu’on voit dans IL ÉTAIT UNE FOIS EN AMÉRIQUE. Je peux vous dire que ça vous forge le caractère…  

Avez-vous servi de consultant sur le plateau? 

Oui, notamment pour la reconstitution des décors comme le salon de coiffure à Nice. D’ailleurs, il était tellement réaliste qu’une dame est entrée dans le salon – en réalité un restaurant aménagé – et qu’elle s’est exclamée : « enfin un salon de coiffure normal ! ». On a bien ri !  

Pensezs-vous qu’il véhicule un message pour le public d’aujourd’hui? 

À l’heure actuelle, l’histoire que j’ai vécue résonne de manière particulièrement forte. À cause du terrorisme, des enfants sont contraints eux aussi de fuir. Comme nous il y a 50 ans, ils se retrouvent sur les routes, totalement isolés et livrés à eux-mêmes. J’espère que le film nous incitera à nous interroger sur le destin de ces enfants et de ces familles déchirées.

-------

Un sac de billes - Réalisateur: Christian Duguay - Avec: Dorian Le Clech, Batyste Fleurial, Patrick Bruel, Elsa Zylberstein, Christian Clavier, Bernard Campan, Kev Adams - Durée: 1 h 53 - Origine: France-Canada - Année: 2015

Par: Charles-Henri Ramond

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer