La une

Agenda

Facebook

Twitter

Instagram

@QC_cinema

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

22 MARS

Bravo et merci à la ministre de la culture @NathalieRoyCAQ pour le respect des engagements électoraux liés à la réa… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

22 MARS

#BudgetQc - Nous applaudissons l’investissement de 455 M$ dont 21 M$ dès cette année, consacré aux activités parasc… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

22 MARS

#BudgetQc > + 10M$ pour la promotion de la langue française. La #TournéeQcC, qui fait rayonner le #cinémaquébécoistwitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

22 MARS

RT @AcademieCdn: L’Académie est heureuse d’annoncer que 1991 remporte le prix Écran d’or pour le long métrage ayant enregistré les meilleur…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

22 MARS

RT @LP_Cinema: Le prix Écran d'or remis au film 1991 dlvr.it/R1JLsz pic.twitter.com/ROaicDeYhU

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

21 MARS

En début d'après-midi, le @ConseilArtsMtl dévoilait le lauréat du #GP34: l'organisme @MUmtl ! Félicitations égaleme… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

19 MARS

RT @SARTEC_auteur: @la_SODEC @Qc_Cinema @FestivalRegard @wgc @inis_mtl Bravo à Marie-Pier Dupuis, prix Meilleur scénario francophone, Matti…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

19 MARS

RT @elephantcineqc: Le nouveau film de Kim Nguyen, The Hummingbird Project, prendra l’affiche ce vendredi. Heureux mélange de drame, de thr…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

19 MARS

RT @RealisateursQc: Tenir tête de Mathieu Arsenault : un documentaire lumineux qui aborde sans tabou le trouble bipolaire à travers les par…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

19 MARS

RT @RC_Arts: Denis Villeneuve amorce le tournage du film Dune rc.ca/R150d5

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

18 MARS

RT @elephantcineqc: Genèse, de Philippe Lesage. Un film au parcours international impressionnant, précédé d’une rumeur très enthousiaste, a…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

18 MARS

RT @la_SODEC: Dévoilement des projets gagnants de Cours écrire ton court. bit.ly/2TLD3oT pic.twitter.com/Qi2VGjfj1H

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

13 MARS

RT @onf: 🎞️ À L'AFFICHE À #MONTRÉAL 🎞️ Identité, question nationale, Autochtones, environnement... Des Québécois(es) qui n’avaient pas enco…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

12 MARS

RT @LP_Cinema: Genèse: l'amour sans méfiance dlvr.it/R0XrTW pic.twitter.com/XnqXuVMQOW

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

12 MARS

LA FIN DES TERRES, le documentaire de Loic Darses et de l'@onf qui a clotûré les #RVQC avec brio, est désormais à l… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

11 MARS

RT @PCCQ_CineQC: Merci Micheline, tu es une marraine formidable !! #PCCQ #cinemaquebecois tvanouvelles.ca/2019/02/23/mic…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

11 MARS

RT @nonamyr: Touchant. Édifiant. Résiliant. « Dérive » un film de Chloé Cinq-Mars et David Uloth #CINÉMAQUÉBÉCOIS - Trois femmes et un deui…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

11 MARS

Cinéastes ! Il vous reste une semaine pour proposer votre court métrage documentaire pour la 9e édition de Cinéma s… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

11 MARS

RT @OFF_TLMEP: ENTREVUE - Kim Nguyen, créatif réalisateur québécois, parle de son film « Le projet Hummingbird », qui s’intéresse, par le t…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

11 MARS

TENIR TÊTE de Mathieu Arsenault fut présenté en #première aux #RVQC le 28 février dernier ! À voir #cinémaquébécois twitter.com/RP_pixelleX/st…

@québeccinéma

Retour
Québec Cinéma

Nicole Bélanger: des mots à l’image

Vendredi, 22 Septembre 2017

À l’occasion de la sortie de Les rois mongols quatrième long métrage de Luc Picard, nous avons rencontré Nicole Bélanger, auteure du roman [1] et scénariste du film. Elle nous a parlé de ce projet de film qu’elle porte en elle depuis longtemps, plus précisément depuis le début des années 90, et qu’elle est ravie de voir enfin prendre l’affiche.

La nature très graphique du récit trouve sans doute son explication dans le fait qu’à l’origine, Les rois mongols avait été pensé comme un projet de cinéma, puisque c’était son projet de fin d'étude en scénarisation à l'UQAM. Plusieurs versions du scénario ont vu le jour. D’ailleurs un film avait bien failli voir le jour, grâce au producteur Marcel Simard, au début des années 2000. « Johanne Prégent devait réaliser le film et nous avions Claude Godbout, producteur des Ordres et des Bons débarras, comme conseiller au scénario. Mais faute d'intérêt de la part d’un distributeur, le projet n’a pu se concrétiser.  Octobre et plusieurs films mettant en scène des enfants venaient de sortir. Le "timing" était mauvais.» Ce n’était que partie remise pour que ce roman évocateur trouve le chemin des salles. C’est désormais chose faite, grâce à la maison de production Echo Média qui a acheté les droits en 2013 et en a confié la réalisation à Luc Picard.

Partiellement autobiographique, les tribulations de Manon, Mimi et de leurs cousins puisent leur source dans l’enfance de l’auteure. « J’ai 8 ans en 1970. Mon père est malade. J'ai deux soeurs, pas de petit frère, mais j’ai peur qu'on soit placés en famille d’accueil. En voyant à la télévision le corps du ministre assassiné, c’est aussi à ce moment que je découvre la mort pour la première fois. C’était très marquant. Le climat était étrange pour nous dans Hochelaga. Étrange et fascinant. »

Pour dépeindre le portrait de Manon, fillette de 12 ans en butte aux décisions des adultes, Nicole Bélanger avoue s’être inspirée du petit Momo de La vie devant soi de Romain Gary et de la Zazie de Raymond Queneau [2]. Dans le rôle de Manon, incarnée par Milya Corbeil-Gauvreau, on retrouve d’ailleurs un peu des traits de l’adorable chipie popularisée par Louis Malle. Sa candeur et son innocence bien sûr, mais aussi une révolte sourde caractérisent ce personnage bien décidé à ne pas se laisser abattre devant les injustices, le fait de ne pas être prise au sérieux, et surtout la crainte de perdre son petit frère Mimi (Anthony Bouchard).

Mais Les rois mongols c’est aussi la crise d’octobre. Un contexte historique qui reste très ancré dans notre imaginaire et qui est ici montré à hauteur d’enfants. « Il s’agit d’une allégorie de notre histoire. En 70, le Québec était un peuple adolescent. Il y avait une promesse de pays et on voulait s’assumer, mais ça ne s’est pas fait. Il y a eu mort d’homme. Il y a beaucoup de parallèles à faire entre le récit et les espoirs perdus de la société québécoise. » Des parallèles que le public pourra faire en salles dès aujourd’hui (voir les horaires).

Après cette première incursion au grand écran, Nicole Bélanger a plusieurs autres projets en développement. Entre autres, un long métrage de fiction adapté de l’oeuvre de Marcel Dubé, Un simple soldat. Également dans les cartons, un conte pour la jeunesse mélangeant action réelle et animation pour l’instant intitulé Hugo, Céleste et le petit peuple du nord. Une féerie fantaisiste qui met en vedette une faune imaginaire composée d’elfes et de diverses petites bestioles. Et il y a aussi Alice et Babette, un projet démarré il y a plusieurs années avec les Productions Virage qui relate les tribulations de deux mamies à court de ressources qui décident d’aller draguer les veufs dans les salons funéraires... Un projet qui n’a jamais vu le jour, mais que l’auteure aimerait bien relancer. À suivre donc.

Les rois mongols

Montréal, octobre 1970. La famille de Manon, 12 ans, est sur le point d'éclater : elle et son petit frère Mimi seront placés en famille d'accueil. Manon est révoltée. Inspirée par l'actualité politique, elle élabore un plan et prend en otage une vieille femme, pour revendiquer le droit de choisir son avenir. Aidée de ses cousins, Martin et Denis, elle quitte la ville avec Mimi et la vieille dame, déterminée à trouver un refuge où ils seraient enfin tous libres et heureux.

Le film met en vedette Milya Corbeil-Gauvreau, Henri Picard, Anthony Bouchard et Alexis Guay. Ils sont entourés d'acteurs et actrices de renom : Clare Clouter, Julie Ménard, Maude Laurendeau, Jean-François Boudreau, Martin Desgagné, Sophie Cadieux, Bobby Beshro, Nicola-Frank Vachon, Emmanuel Charest et Gary Boudreault.

Notes

[1] - BÉLANGER, Nicole, Salut mon roi mongol!, roman, Montréal - Édition originale: Les Intouchables (1995) - Réédition aux Éditions Québec Amérique (2017).

[2] - QUENEAU, Raymond, Zazie dans le métro, roman, Paris - Édition originale: Gallimard (1959) - Multiples rééditions.

Par: Charles-Henri Ramond

Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer